Havré - Obourg - Saint-Denis : café philo n°2 - L'Europe et nous.

 

 

 café philo 2.png

CAFÉ PHILO N° 2

 

 

 

L’EUROPE ET NOUS

 

AGIR, REAGIR, ACCOMPLIR ENSEMBLE 

 

Mercredi 19 MARS 2014

 

 

 

A l’initiative de l’équipe des Café–Philo et de son Président, Bruno ROSSI, près de 120 personnes étaient invitées ce mercredi soir à une rencontre privée avec Marc TARABELLA, Député Européen en présence du Bourgmestre de la ville de Mons Nicolas Martin et de plusieurs représentants d’associations sociales et culturelles montoises.

Un moment privilégié d’échanges, d’information et de réflexion, en toute convivialité, sur le thème de l’Europe , de ses devenirs possibles et de ses enjeux pour permettre à chacun présent, au quotidien, en toute liberté, de se forger sa propre opinion, sa propre compréhension des règles du jeu de l’Europe aujourd’hui …et de décider.

Au cours  de la conférence, la parole a été immédiatement donnée aux nombreux invités qui ont souhaité aborder les thèmes de la protection de consommateurs et des espèces végétales, des libertés individuelles, du pouvoir en Europe, des formes de  participation citoyenne aux processus de décision européens,  de l’immigration, de la crise économique qui dure, du statut unique sur le marché de l’emploi sans oublier la formation des jeunes et la situation en Ukraine.

De nombreuses questions et interpellations citoyennes auxquelles Marc  Tarabella a répondu tout au long de la soirée avec humour et sans langue de bois avant de partager un repas.

Il est revenu à Bruno ROSSI de remercier l’équipe porteuse et organisatrice du projet, de se féliciter de la participation active des invités, de la présence du Bourgmestre Nicolas Martin, de l’accessibilité et des qualités de l’orateur et de conclure cet atelier de réflexion :

"… Les élections  européennes sont trop souvent considérées comme secondaires et incitent les citoyens à reporter leurs frustrations nationales au niveau européen.
Ce  phénomène est accentué par la tendance de certains états membres à Européaniser les échecs et les problèmes et à nationaliser les succès, faisant  ainsi de l’Union Européenne l’unique responsable des problèmes que nous vivons  aujourd’hui …".

 

Cette fois-ci, nous l’avons compris, c’est différent ! 

 

Nous avons plus de  pouvoir pour décider ensemble de ce qui va changer en Europe »

 

café philo.png

 

Les commentaires sont fermés.