Le bois d'Havré va t-il disparaître ?

elagage-gd-3.jpgC'est un spectacle désolant que l'on peut observer depuis quelques semaines lorsque l'on traverse le bois d'Havré en empruntant la chaussée du Roeulx.

Le nombre d'arbres abattus en peu de temps est hallucinant. Un véritable désastre.

Le poumon vert de notre région est-il appellé à disparaître ? C'est certainement la question que bon nombre d'habitants se posent.

J'ai interpellé un bûcheron qui travaillait sur place.

Le bûcheron dit : : "ce bois est une propriété privée, visiblement les arbres tombés au sol sont destinés à devenir du bois de chauffage, les gens pensent que c'est une bonne alternative de se chauffer au bois par rapport au mazout et au gaz, mais quand nos forets deviendront des bosquets alors là on comprendra ...."

Il n'est pas évident d'avoir un avis sur le commentaire du bûcheron, néanmoins, je constate que l'abattage d'arbres est, en ce moment, très à la mode et ce dans beaucoup de régions.

Alors ! Le bois d'Havré va t-il disparaître selon vous ?

Des très nombreuses remarques me parviennent concernant cet article. C'est pourquoi je souhaite partager un complément d'information.

Dans le rapport de la ville de Mons intitulé "Diagnostic - Projet de ville 02.02.2005", à la fin de la page 32, il est stipulé que la ville de Mons est "actionnaire" active dans plusieurs intercommunales dont le Bois d'Havré.

L'abattage programmé de tous ces arbres n'est pas ici une initiative privée mais le résultat d'une décision administrative et d'une "certaine" gestion du bois d'Havré.

Voici le lien pour obtenir le fichier cité ci-avant :

http://www.mons.be/images/lib/Diagnostic%20projet%20de%20ville%2002%2002%202005.pdf

Marc Darville, Echevin à la ville de Mons réagit : " Le bois est géré par l’intercommunale IBH. La gestion forestière est assurée par la Région Wallonne. Le Directeur de la division nature et forêt du SPW fait partie du conseil d’administration de l’intercommunale. Celui-ci gère, en fonction de la maturité des arbres, les coupes. Le bois est divisé en 12 zones et chaque année une zone est soumise au martelage et les arbres sont alors soumis à une vente publique qui a lieu une fois par an. Dénigrer la bonne gestion de l’intercommunale fait preuve d’une méconnaissance totale de son fonctionnent et sert certainement à discréditer le conseil d’administration à quelques mois des élections communales". 

 

Les commentaires sont fermés.